20 Bastion

élément des fortifications
Le bastion est un ouvrage en fortification bastionnée qui fait partie de l’enceinte du corps d’une place ou des remparts d'une ville, présentant en saillie deux faces et deux flancs. Il est relié à l’enceinte par ces derniers. Il remplace, dans les fortifications classiques, la tour pour fournir les feux de flanquement sur la courtine et défendre les angles du corps de place. Il est constitué par un talus de terre appuyé sur le mur intérieur du fossé, l'escarpe. Le talus constitue une plate-forme, la banquette, où est disposé le plus gros de l'artillerie de la place forte.

Bastion des Forges

Vestige du système défensif de la ville de Bouchain, le Bastion des Forges fut édifié sous Charles Quint et renforcé par Vauban avec des salles souterraines et une poudrière (1687). Il témoigne de l’émergence de la fortification bastionnée dans les Pays-Bas espagnols dans le deuxième quart du XVIe siècle[1]data.culture.gouv.fr la plate-forme de données ouvertes du…

Fortifications de la ville : Bastion 17 dit Le Papegaut

Pour l’historique des fortifications, voir notice PA00091585. Le bastion de Papegaut tire son nom d’un privilège – le droit de papegaut – accordé par Henri III aux milices bourgeoises de Blavet pour s’entraîner au tir à l’arquebuse. Il appartient à l’enceinte urbaine construite entre 1649 et 1653. A l’extrémité sud-est, il permettait de surveiller la…

Bastion Condette aussi dénommé bastion Royal

Entre 1522 et 1541, François 1er fait renforcer la place forte d’Ardres par six bastions adossés à l’enceinte médiévale. Les travaux sont confiés à l’architecte italien Dominique de Cortone, dit Boccador. Rasées après 1849, il ne reste de ces fortifications que le bastion Condette dont la conservation est due à l’aménagement d’un jardin public. Il…