73 Nice

ville et commune française du département des Alpes-Maritimes (chef-lieu)
Nice [nis] (en occitan : Niça ou Nissa ; en italien : Nizza ; en grec ancien : Νίκαια / Níkaia) est une commune du Sud-Est de la France, préfecture du département des Alpes-Maritimes et deuxième ville de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur derrière Marseille. Située à une trentaine de kilomètres de la frontière franco-italienne, elle est établie sur les bords de la mer Méditerranée, le long de la baie des Anges et à l'embouchure du Paillon. Selon le recensement de 2019, avec 342 669 habitants, elle est la cinquième commune de France en population après Paris, Marseille, Lyon et Toulouse. Elle est située au cœur de la sixième agglomération de France avec 942 886 habitants et de la onzième aire d'attraction de France, avec environ 600 000 habitants. La ville est le centre d'une métropole, Nice Côte d'Azur, qui rassemble quarante-neuf communes et environ 550 000 habitants. Située entre mer et montagne, capitale économique et culturelle de la Côte d'Azur, Nice bénéficie d'importants atouts naturels. Le tourisme, le commerce et les administrations (publiques ou privées) occupent une place importante dans l'activité de la ville. Elle possède la deuxième capacité hôtelière du pays, ce qui lui permet d'accueillir environ 5 millions de touristes chaque année. Elle dispose également du troisième aéroport de France, (le premier de province) et de deux palais des congrès consacrés au tourisme d'affaires. La ville possède une université, plusieurs quartiers d'affaires, de nombreux musées (il s'agit même de la ville qui en compte le plus en France, après Paris), un théâtre, un opéra, une bibliothèque à vocation régionale, un conservatoire à rayonnement régional et des salles de concert. C'est enfin à Nice que se trouve la célèbre promenade des Anglais, site touristique de premier plan et vitrine, avec la Croisette à Cannes, du littoral azuréen. Le 27 juillet 2021, « Nice, la ville de la villégiature d'hiver de riviera » est inscrite au patrimoine mondial de l'UNESCO. Capitale de la Viguerie de Nice, elle faisait autrefois partie de la Ligurie antique entre le fleuve du Var et de la Magra, de la Regio IX Liguria romaine, du royaume d'Italie (Saint-Empire romain) entre le IXe et le XIe siècle, de la ligue ligure et de la république de Gênes, avant de choisir, en 1388, la protection du comté de Savoie à la suite de la guerre de l'Union d'Aix (dédition de Nice à la Savoie). En 1526, elle devient la capitale du comté de Nice. En 1720, à la suite de la Paix de La Haye, la Savoie cède la Sicile (qu'elle avait acquise en 1713 par les traités d'Utrecht) et reçoit la Sardaigne, donnant naissance au Royaume de Piémont-Sardaigne. Ce nouvel ensemble forme ainsi l'un des États italiens pré-unitaires, dont la capitale est fixée à Turin. Nice est annexée par la France en 1860.

Villa Schmitz

La demeure de Victoire Schmitz, femme d’affaires avisée, fut construite entre 1884 et 1887 par l’architecte niçois Vincent Levrot, dans le cadre paysager particulièrement préservé du Mont-Gros. Son architecture, directement inspirée des villas de la Renaissance italienne, est simple et élégante et se distingue par le soin accordé aux moindres détails de sa construction ainsi…

Monument aux morts de la guerre de 1914 – 1918

Le monument aux morts de la guerre de 1914-1918 est considéré comme l’un des plus monumentaux de France, voire l’un des plus beaux. Inaugurée le 29 janvier 1928 par le maréchal Foch, cette oeuvre fut réalisée par l’architecte niçois Roger Séassal. Le monument se compose d’une urne imposante lovée dans une niche cintrée comparable à…

Fortifications de la porte Pairolière

L’important complexe militaire qui a conditionné l’urbanisme de la ville historique a été démoli en 1706 sur l’ordre de Louis XIV. Les éléments de fortification retrouvés sont liés à la porte principale de la citadelle de Nice. Ces vestiges sont conservés sur six mètres d’élévation[1]data.culture.gouv.fr la plate-forme de données ouvertes du ministère de la Culture.…

Monument à Garibaldi

Monument commémoratif au général Garibaldi. Projet du sculpteur Antoine Etex, dont les travaux, réalisés de 1888 à 1891, ont été poursuivis après sa mort par Gustave Deloye. Inauguration le 4 octobre 1891[1]data.culture.gouv.fr la plate-forme de données ouvertes du ministère de la Culture. References[+] ↑1 data.culture.gouv.fr la plate-forme de données ouvertes du ministère de la Culture

Monument au Maréchal Masséna

Monument commémoratif au maréchal Masséna, natif de Nice. Projet du sculpteur Carrier-Belleuse, lauréat du concours organisé en 1865. La statue est inaugurée le 15 août 1868. Le maréchal est accompagné d’une victoire écrivant son nom sur le piédestal et de bas-reliefs représentant les batailles de Zürich et de Genês[1]data.culture.gouv.fr la plate-forme de données ouvertes du…

Monument du centenaire de la réunion à la France situé dans le jardin Albert Ier

Monument commémoratif de la première réunion de Nice à la France pendant la période révolutionnaire, élevé à l’occasion du centenaire et suite au concours lancé en 1892, remporté par l’architecte niçois Febvre et le sculpteur toulonnais Allar. Le monument a été inauguré le 4 mars 1896. Il se compose d’une base avec bas-relief de la…

Synagogue ou temple israélite

La synagogue antérieure étant devenue trop petite, elle est vendue au bénéfice d’un nouvel édifice financé par un particulier. En 1885, le théâtre de l’opéra comique est démoli et, à sa place, sont reconstruits un immeuble et un temple avec ses dépendances. L’ingénieur Paul Martin signe les relevés et l’architecte Brun en est le décorateur…

Ancienne gare du Sud

Gare construite en 1892 par l’architecte Prosper Bobin. Elle juxtapose deux parties distinctes par leur fonction, leurs matériaux, leur architecture et leur symbolique. A l’avant, le bâtiment des voyageurs, en pierre, briques et tuiles, reflète la redécouverte de la polychromie de l’architecture antique prônée par Hittorff. A l’arrière, la grande halle métallique abrite les quais,…