567 18e siècle 2e moitié Page 5 / 57

Château de Muges

Le logis forme, avec ses communs, un plan en U. Le corps central est cantonné de deux pavillons. L’élévation antérieure du logis montre un avant-corps central en légère saillie où est disposée la porte d’entrée. Une partie des décors du 18e siècle, lambris, menuiseries et cheminées, est conservée, notamment un escalier d’honneur avec une rampe…

Château du Cauroy, situé au hameau du Cauroy

L’actuel château est situé à proximité des vestiges d’un édifice précédent, du 17e siècle ou antérieur. Le bâtiment actuel est dans la lignée des beaux édifices du 18e siècle. Des modifications ont été apportées au 19e siècle[1]data.culture.gouv.fr la plate-forme de données ouvertes du ministère de la Culture. References[+] ↑1 data.culture.gouv.fr la plate-forme de données ouvertes…

Hotel de ville (Condé-sur-l’Escaut)

A l’origine, il s’agissait d’un hôtel de ville occupant tout le corps central, encadré de deux ailes occupées par des maisons particulières finalement absorbées par la fonction administrative au cours des 19e et 20e siècles. La responsabilité de la maîtrise d’ouvrage était répartie entre la ville et le roi, avec l’intervention du duc de Croÿ…

Maison dite Hôtel d’Aumont

Hôtel particulier construit dans les années 1760, de plan en L. La demeure conserve sa distribution d’origine, à l’exception du second étage. Décor intérieur de lambris chantournés, cheminées à tablettes en bois sculpté, dessus de portes ornés de toiles marouflées représentant des scènes champêtres au rez-de-chaussée, sept petites peintures sur soie réalisées en Chine dans…

Château de la Tour-Maubourg

Le premier château, construit par les Malet, remonte au 13e siècle. Agrandi au 15e puis au 16e siècle par la famille Fay de Latour-Maubourg, il est à nouveau transformé au 16e siècle, puis entouré d’aménagements de plaisance (glacière au 17e siècle, orangerie et parc au 18e). En 1798, les bâtiments sont démolis, hormis une tour,…

Maison

Edifice de plan rectangulaire, représentatif par son décor de l’architecture bordelaise du dernier tiers du 18e siècle, et original par sa façade d’un étage et quatre travées de baies rectangulaires. L’architecte a ici rompu avec la tradition des maisons urbaines. Cette maison fut habitée et décrite par l’écrivain américain Washington Irving[1]data.culture.gouv.fr la plate-forme de données…

Hotel de ville (Soissons)

Par son plan en U et son parti architectural, l’ancien hôtel de l’Intendance élevé entre 1774 et 1776 par l’architecte Jean-François Advyné, est une réalisation stylistiquement archaïsante par rapport à d’autres hôtels d’intendance de la même époque[1]data.culture.gouv.fr la plate-forme de données ouvertes du ministère de la Culture. References[+] ↑1 data.culture.gouv.fr la plate-forme de données ouvertes…

Immeuble

Les deux immeubles occupent l’emplacement de deux maisons figurant sur le plan terrier de l’abbaye d’Ainay du 18e siècle. En 1766, Jean-Pierre Delglas, conseiller du roi et trésorier de France, y élève deux immeubles de rapport sur les plans de l’architecte Pierre Gabriel Bugniet. Ils se composent de deux logis principaux que relient des corps…