128 Tumulus

éminence artificielle recouvrant une sépulture
Le mot latin tumulus (au pluriel tumuli) désigne une éminence artificielle, circulaire ou non, recouvrant une sépulture. En haut français, on emploie aussi le mot tombelle. Un tertre n'est fait que de terre, un tumulus est fait de terre et de pierres et, enfin, un cairn (ou galgal) est fait uniquement de pierres. La tombe peut être de dimensions très variables : d'un simple dépôt d'ossements brûlés jusqu'à une chambre sépulcrale très élaborée en pierre sèche et/ou en dalles, auquel cas on parlera de tumulus mégalithique (Voir Dolmen). Actuellement, les tumuli de terre sont rares, car l'érosion et l'action de l'homme les ont en partie effacés. Les tumuli de pierre (ou cairns) sont par contre assez bien conservés. Le tumulus est souvent consolidé sur son pourtour par un parement en pierre sèche, voire par des blocs plus gros ou même par des pierres levées (le péristalithe). Dans le cas des monuments les plus imposants, il peut y avoir une façade architecturée au niveau de l'entrée de la sépulture. Certains tumuli sont très élaborés et peuvent être structurés en parements concentriques. Ils présentent alors une élévation en gradins.

Groupe de tumulus de l’âge du Bronze de Kerelcun

L’ensemble regroupe quatre tumulus de l’âge du bronze et est un des derniers ensembles représentatifs des champs de tumulus. Le site n’a jamais été fouillé1)data.culture.gouv.fr la plate-forme de données ouvertes du ministère de la Culture. References   [ + ] 1. ↑ data.culture.gouv.fr la plate-forme de données ouvertes du ministère de la Culture