21 Pyramide

polyèdre
Une pyramide (du grec ancien πυραμίς / puramís) à n côtés est un polyèdre formé en reliant une base polygonale de n côtés à un point, appelé l'apex, par n faces triangulaires (n ≥ 3). En d'autres termes, c'est un solide conique avec une base polygonale. Lorsque cela n'est pas précisé, la base est supposée carrée. Pour une pyramide triangulaire chaque face peut servir de base, avec le sommet opposé pour apex. Le tétraèdre régulier, un des solides de Platon, est une pyramide triangulaire. Les pyramides carrées et pentagonales peuvent aussi être construites avec toutes les faces régulières, et par conséquent être des solides de Johnson. Toutes les pyramides sont des auto-duaux. Les pyramides sont une sous-classe des prismatoïdes.

Tombeau Smith, ou Pyramide Smith, situé dans le cimetière du Crêt du Roc (cimetière Saint-Claude)

La concession n°116 du cimetière du Crêt de Roc est acquise en 1827 par Johannès Smith Leclerc. La plaque funéraire mentionne son fils, décédé en 1882. Cette tombe est la n°7 dans l’îlot 4. Il s’agit d’un tombeau, formant une pyramide parfaite, réalisé en métal (fonte). La pyramide surmontée d’un pyramidion, repose sur un socle…

Pyramide sur le pont de l’Antenne

Divers événements historiques prirent pour cadre ce pont. Après la bataille de Jarnac, l’amiral Coligny y rallia les restes de l’armée protestante. En 1651, l’avant-garde du comte d’Harcourt y culbuta les avant-postes du prince de Condé. L’ouvrage repose sur cinq arches espacées par des pleins de même largeur que ces dernières. Ces pleins tiennent lieu…

Pyramide

Cette pyramide marquerait les limites des anciens diocèses de Carcassonne et de Narbonne. Puichéric dépendait de Carcassonne. L’ouvrage pourrait dater de la seconde moitié du 18e siècle, comme l’indique le style de la mouluration et des inscriptions. Sa hauteur totale est de 4,43m. Le socle, monolithe, est de section carrée. Le soubassement est surmonté d’une…

Pyramide commémorative de la Bataille d’Ivry

Monument commémoratif de la bataille d’Ivry, dont la première pierre a été posée le 2 brumaire an XIII (24 octobre 1804) , conformément à la décision du premier consul Napoléon Bonaparte. Ce monument remplace un précédent monument, une pyramide, érigée par le comte d’Eu en 1758. Le monument actuel est un obélisque1)data.culture.gouv.fr la plate-forme de…