11 Maladrerie

lieu d'isolement et de prise en charge des malades de la lèpre
Une léproserie (ladrerie, maladrerie ou maladière) est un lieu d'isolement et de prise en charge des malades de la lèpre.

Maladrerie Saint-Lazare

Cette chapelle est le seul vestige subsistant d’une maladrerie connue depuis le 14e siècle et annexée à l’hôpital de Bourbon au 18e siècle. L’édifice conserve des culots à moulures concentriques peints en rouge, un placard à ornement, une piscine et plusieurs croix de l’ordre de Saint-Lazare gravées sur les murs1)data.culture.gouv.fr la plate-forme de données ouvertes…

Léproserie dite maladrerie Saint-Nicolas

Ancienne léproserie d’Evreux fondée au début du 12e siècle, dont subsistent des portions du mur d’enceinte et différents bâtiments (avec encore pour partie une charpente de la fin du 12e ou début du 13e siècle). Les bâtiments conservés, salle aux malades et logis du prieur, ont été transformés au 16e puis au 18e siècle, alors…

Ancienne maladrerie Saint-Lazare, à Voisinlieu

En plus des quatre bâtiments déjà classés en 1939 subsistent de nombreux vestiges de ceux ou les lépreux étaient logés et soignés, ainsi que le mur d’enceinte de la maladrerie. La compréhension de cet ensemble historique exceptionnel passe par la conservation et la mise en valeur de ces vestiges très menacés. Rarissime exemple d’une maladrerie…

Ancien hôpital, ancienne maladrerie

L’établissement a été créé au début du 12e siècle par Hugues II, duc de Bourgogne, pour les habitants des villages alentours et les pauvres, en particulier durant les épidémies. L’hôpital est d’abord rattaché à l’abbaye Sainte-Marguerite de Bouilland puis, en 1760, à l’hôtel-Dieu de Beaune. Au début du 19e siècle, il est transformé en exploitation…

Ancienne maladrerie Saint-Lazare

La maladrerie était strictement réservée aux Tourangeaux de naissance. Elle fut réunie à l’hôtel-Dieu de Tours en 1698. L’église de l’ancienne maladrerie fut édifiée à la fin du 11e siècle, puis agrandie par un collatéral au 12e siècle. A l’origine, elle se composait d’une nef divisée en quatre travées voûtées en berceau, et se terminait…

Ancienne maladrerie

Maladrerie fondée au 12e siècle. Du bâtiment principal, élevé de trois étages au-dessus d’un rez-de-chaussée, ne subsistent que les murs. A l’intérieur fut reconstruit un bâtiment relativement moderne. La façade sud présente un second étage percé de fenêtres en plein cintre dont le clavage est circonscrit par une archivolte moulurée de billettes. La partie subsistante…