9 Gravure

pratique consistant à entailler une surface dans un but artistique
Le terme de gravure désigne l'ensemble des techniques artistiques, artisanales ou industrielles qui utilisent l’incision ou le creusement pour produire une image, un texte ou toute autre inscription dans la matière. Le principe consiste à inciser ou à creuser à l'aide d'un outil ou d'un mordant une matrice. Après encrage, celle-ci est imprimée sur du papier ou sur un autre support. L'œuvre finale ainsi obtenue s'appelle une estampe. Par abus de langage, « gravure », « estampe » et « tirage » sont souvent confondus. Le terme « estampe » est utilisé pour désigner l'œuvre résultant d'un procédé de gravure. Le tirage papier est généralement multiple. Le terme « illustration » est utilisé quand la gravure est utilisée pour mettre en valeur un texte (remarque : le tirage peut parfois utiliser un procédé d'imprimerie et le nombre d'exemplaires est alors important). La gravure est un terme générique. On peut graver pour réaliser une plaque (nom sur boite aux lettres), un timbre, un exlibris, une illustration et une estampe. La lithographie (du grec lithos, « pierre » et graphein, « écrire ») ou la sérigraphie (estampes par écrans de soie) ne devraient strictement pas être considérées comme techniques de gravure mais plutôt comme d’autres moyens de reproduire en multiple de dessins. La première technique identifiée est la xylographie (du grec xylo, « bois » et graphein, « écrire »), apparue en Chine au VIIe siècle. Parallèlement à l'invention de l'imprimerie en Europe, ces techniques connaîtront un développement considérable à partir de la Renaissance.

Grotte ornée de gravures prehistoriques, dite aussi Grotte du Sorcier

La grotte figure parmi les sites d’art pariétal de référence à l’échelle de l’Europe occidentale. Le site a fourni un certain nombre d’objets mobiliers. La cavité est essentiellement ornée de gravures profondes situées à l’aplomb du porche d’entrée et sur les premiers mètres de la voûte. Les gravures représentent des chevaux, un bison ainsi que…

Grotte du Cro de Granville ornée de peintures et de gravures pariétales

Figures réalisées au moyen de plusieurs techniques : dessin au noir de manganèse ; argile rouge ; craie blanche ; tracé digital sur argile ; gravure à l’aide d’outils. Les représentations se composent de 150 mammouths, 26 bisons, 14 chevaux, 12 rhinocéros, 12 bouquetins, 6 serpents, 2 félins, 1 antilope saïga, 1 cervidé, 1 ours,…