4 Funiculaire

type de remontée mécanique
Un funiculaire est une remontée mécanique équipée de véhicules circulant sur des rails en pente et dont la traction est assurée par un câble (funiculum en latin) pour s'affranchir de la déclivité du terrain. Il se compose généralement de deux rames reliées par un ou plusieurs câbles réalisant, chacun, une demi-boucle en gare terminale. Le poids du train descendant compensant tout ou partie du poids du train montant, l’énergie à fournir par la traction reste ainsi relativement faible. Le moteur actionnant le câble est situé, à de très rares exceptions près, dans la station la plus élevée de la ligne. Il permet de fournir la puissance perdue par le frottement des roues sur les rails, celle perdue dans le système poulie-câble ainsi que celle, éventuellement nécessaire, pour vaincre la différence de poids entre les deux trains. Un funiculaire ne doit pas être confondu avec le téléphérique, la télécabine ou le chemin de fer à crémaillère, voire l'ascenseur ou l'ascenseur incliné qui est constitué d'une seule cabine autonome, comme aurait dû théoriquement se renommer le nouveau funiculaire de Montmartre ou le Funiculaire du Vieux-Québec. Il est généralement utilisé comme transport en commun, notamment en milieu urbain pour la desserte d'un territoire communal au relief difficile. Il est également utilisé dans certaines stations de montagne pour la pratique du ski alpin, ou l'accès à des sentiers de randonnée, ou encore pour accéder à des points isolés tels les belvédères. Il sert également comme transport pour compte propre, dans l'industrie en particulier.

Funiculaire d’Evian-les-Bains à Neuvecelle (également sur commune de Neuvecelle)

Le projet d’un chemin de fer funiculaire reliant le bas de la station d’Evian à Neuvecelle date du début du 20e siècle. La concession est accordée à la Compagnie Foncière d’Evian en 1912. Sa construction par la Société Van Roll date de 1914, l’ensemble étant mis en service en 1915. Les voies ferrées, longues de…